Le cannabis est la substance illicite la plus consommée dans le monde, et son usage pose la question de son impact sur la conduite automobile. Une étude canadienne, utilisant des tests sur route et sur simulateur de conduite, a tenté de révéler son incidence.

Cette étude montre que le cannabis a bien une influence négative significative sur les fonctions cognitives et motrices nécessaires à une conduite automobile sécuritaire. Toutefois, la consommation concomitante d’alcool et d’autres drogues, l’association entre la consommation de cannabis et d’autres comportements à risque, ainsi que le jeune âge souvent corrélé avec une expertise réduite de la conduite automobile, tous ces facteurs peuvent influencer le lien de causalité. De plus les variables interindividuelles sont importantes.

Néanmoins, il est indéniable qu’une perturbation aigüe de la cognition est observée après la consommation de cannabis.