Une alternative à la suspension de permis : l’éthylotest anti-démarrage

Les préfets ont désormais la possibilité d’obliger un conducteur, suite à un délit de conduite sous l’empire d’un état alcoolique (supérieur à 0,8 g/l de sang), à ne conduire qu’un véhicule équipé d’un EAD (Ethylotest Anti-Démarrage) pour une durée n’excédant pas 6 mois.

Cette mesure est une véritable alternative à la suspension de permis, et permet aux bénéficiaires de pouvoir continuer à conduire et de conserver leur activité professionnelle. Ce dispositif est responsabilisant et il a montré son efficacité à l’étranger et dans les 7 départements qui ont testé cette préfiguration.